La paix mondiale commence dans chacune de nos familles

Accueil » Dernières nouvelles » L’islam et le Mouvement de l’Unification

Un respect mutuel et une implication au service des autres

Vue d’ensemble et similitudes entre l’islam et le Mouvement de l’Unification

Dans l’enseignement du Mouvement de l’Unification le Prophète Muhammad (que Dieu lui accorde Sa grâce et Sa paix) et la religion de l’islam, qui est fondée sur des vérités révélées, font partie de la providence établie par Dieu pour la restauration de l’humanité. Le Mouvement de l’Unification croit, comme d’autres confessions importantes dans le monde, que l’islam joue un rôle particulier en guidant la famille humaine dans une relation d’unité avec Dieu et d’harmonie entre les couleurs de peau, les nations et les peuples.

L’islam étant la religion la plus récente parmi les plus importantes confessions de nos jours, les religions plus anciennes ont été réticentes à guider leurs fidèles vers une connaissance plus profonde des musulmans et de l’islam. Il s’agit là de l’une des sources de l’énorme incompréhension qui existe entre l’islam et les autres confessions et particulièrement avec le christianisme. Cette situation est à l’origine des conflits qui caractérisent la plupart des relations que l’islam entretient avec les autres religions.

Cependant le Mouvement de l’Unification tient compte de la totalité de l’œuvre de Dieu qui aspire à élever et à sauver les êtres humains, où qu’ils se trouvent, au cours des siècles et jusqu’à présent.

Cela signifie que l’on enseigne aux unificationnistes la valeur de l’islam et des musulmans, et que les membres du Mouvement de l’Unification œuvrent activement avec eux pour réaliser l’harmonie interreligieuse, un monde de paix et une vie meilleure pour tous. Bon nombre de croyants musulmans prennent une part active aux projets du Mouvement de l’Unification et de nombreux unificationnistes participent aussi à des projets initiés par des religieux musulmans. En outre, le Mouvement de l’Unification est à l’origine de programmes interconfessionnels à grande échelle avec des universitaires et des responsables religieux musulmans.

 

Position du Mouvement de l’Unification
concernant les fondamentaux liés aux musulmans et à leur foi

Le Mouvement de l’Unification est fondé sur une théologie très vaste. Voici un résumé des positions unificationnistes concernant des sujets essentiels à la foi des musulmans.

 

  1. Le Prophète Muhammad

La chronologie de l’histoire humaine est l’œuvre de Dieu qui consiste à restaurer Ses créatures humaines bien-aimées en les ramenant à un niveau d’unité avec Lui. Pour y parvenir, Dieu a suscité de nombreux prophètes qu’Il a inspirés en vérité et en sagesse et en leur donnant le courage de partager leurs connaissances avec d’autres. Il s’agit d’un processus d’évolution ; au fur et à mesure que la compréhension des êtres humains s’accroît, Dieu est en mesure de leur révéler toujours davantage Sa volonté et Sa vérité. Ainsi le Prophète Muhammad a été envoyé par Dieu afin d’éclairer certains domaines de l’ignorance humaine et de bâtir sur le fondement des religions précédentes la possibilité de faire évoluer l’humanité en la guidant vers un monde d’amour, de justice et de bonté.

 

  1. Le Coran

Le prophète Muhammad a reçu des révélations de l’archange Gabriel qui ont été rassemblées dans des sourates ou des chapitres du Coran.

Certaines d’entre elles concernaient des sujets de l’actualité propre à l’époque, particulièrement celles de La Mecque et de Médine. D’autres relevaient des questions éternelles de l’existence et offraient un cadre théologique permettant de comprendre l’univers et la vie. D’autres encore étaient relatives à un système de règles sur la religion appelé « charia ».

 

  1. La charia

L’enseignement religieux est toujours traduit en un ensemble d’indications et de règles qu’implique une vie morale destinée à guider les êtres humains dans l’unité, rassemblant la volonté et les lois de Dieu. Dans l’islam, ces indications et ces lois, ou charia, sont basées sur les révélations contenues dans le Coran, ainsi que dans le Hadith, ou traditions, de la vie du Prophète Muhammad, telles qu’elles sont décrites par ses premiers disciples. Les quatre principales écoles de la charia dans la majorité de la tradition sunnite sont toutes fondamentalement importantes dans la vie de centaines de millions de musulmans. D’autres écoles de la charia, y compris celles des branches chiites, ont eu des effets bénéfiques similaires dans la vie de ses croyants. Le Mouvement de l’Unification estime, comme l’islam, que l’ignorance de Dieu dans laquelle vivent les êtres humains doit être compensée par des lois à même de les guider vers l’épanouissement et la lumière.

 

  1. Le rôle de l’islam

L’islam a procuré une compréhension de la nature de Dieu et a permis de guider moralement plus d’un milliard de personnes à travers le monde. Dans certains cas, l’islam a réussi là où d’autres religions ont échoué.

Le Mouvement de l’Unification croit que la valeur de la religion ne peut se mesurer correctement qu’en termes des vertus qu’elle implante et qui sont adoptées par des personnes, des familles, des sociétés et des nations. L’islam a fourni le fondement religieux permettant de restructurer la vie d’innombrables personnes ainsi que d’établir des structures sociales solides.

 

  1. La contribution de l’islam au monde

Il y a dix siècles, alors que l’Europe baignait encore dans le Moyen Âge, l’islam était florissant et a contribué à l’avancement significatif de la science, la philosophie, les mathématiques et la médecine. Il y eut des philosophes et des médecins musulmans tels que Al-Fârâbî (872-950), Ibn Sīnā (Avicenne, 980-1037) et Ibn Rochd (Averroès, 1126-1198). Il y eut des mathématiciens comme Al-Khwârizmî (v. 780-v. 850) que l’on considère comme le père de l’algèbre, des historiens comme Ibn Khaldoun (1332-1406), de grands écrivains et poètes mystiques tels que Djalâl ad-Dîn Rûmî (1207-1273) et Al-Ghazâlî (1058-1111). Des villes à l’image d’Ispahan et de Bukhara et plus tard du Caire et de Cordoue étaient des centres de savoir et d’apprentissage. Aucune n’était aussi renommée que Bagdad qui à l’époque du Calife Harun Al Rashid au ixe siècle était plus évoluée que n’importe quelle ville européenne. De nombreux hommes de lettres ont fait part de leurs commentaires impressionnants sur les travaux d’Aristote et ont cherché à réconcilier l’islam avec la logique et la philosophie. Ibn Rochd insista pour que le Coran soit enseigné sur la base de la pensée rationnelle.

Ibn Sīnā, Avicenne, avait mémorisé le Coran à l’âge de 7 ans, et lu la métaphysique d’Aristote quarante fois à l’âge de 10 ans. L’islam continue à apporter sa contribution au monde grâce aux hommes et aux femmes qu’il inspire, dans tous les domaines de la vie.

 

  1. La création de Dieu

L’idéal de la création, un monde d’hommes et de femmes centrés sur Dieu, vivant dans l’amour et la paix les uns avec les autres est la vision que le Mouvement de l’Unification partage avec l’islam. Dans ce monde, l’amour de Dieu se reflètera dans des personnes centrées sur Dieu, les lois divines inspireront les lois de la société civile.

 

  1. La chute et le péché originel

Le Coran décrit d’une façon littérale la désobéissance du premier homme et de la première femme Adam et Ève. Le Principe de l’Unification explique pourquoi les premiers ancêtres n’ont pas écouté les instructions que Dieu leur avait données : vivre une vie pure et morale individuellement en tant que fille et fils de Dieu ; puis être réunis par leur Parent céleste comme un couple béni grâce au don total de Son amour. En formant un couple sous l’entière bénédiction de Dieu, ils auraient été les parents d’une race humaine sans péché. Leur désobéissance a constitué le péché originel. Cette union prématurée a causé le fait que tous leurs descendants sont nés dans l’ignorance de l’amour et de l’existence de Dieu et dans le péché, c’est-à-dire dans un état de séparation de Dieu clairement démontré lorsque Caïn, leur premier fils, tua son jeune frère Abel.

 

  1. Jésus

Selon le Principe de l’Unification, Jésus est venu comme le deuxième Adam avec la mission de restaurer la famille originelle et d’établir un lignage pur. Il est en accord avec l’islam qui explique que Jésus était un homme sans péché et non Dieu Lui-même. Il s’accorde également à déclarer avec l’islam que Jésus était venu comme le Messie prophétisé. Jésus a été envoyé au peuple que Dieu avait préparé pendant 2000 ans, depuis l’époque d’Abraham, à recevoir le Messie. Malheureusement Jésus ne fut pas largement accueilli par le peuple juif, comme le Messie longuement attendu. Il fut finalement mis à mort par les Romains, sous l’inculpation de certains dirigeants juifs. La mort de Jésus a eu pour conséquence le prolongement de la providence du salut ou de la restauration de l’humanité. Cela signifiait également qu’une opportunité avait été créée pour l’arrivée d’un nouveau prophète et d’une nouvelle religion : Muhammad et l’islam.

 

  1. Abraham, Isaac et Ismaël

Si Abraham n’avait pas commis de faute dans son sacrifice des animaux, Dieu n’aurait pas fait appel à lui pour sacrifier son fils Isaac. Isaac et Ismaël, fils de l’Abraham victorieux, auraient été en position de bâtir ensemble les fondements de la nation et du monde voulus par Dieu et promis à Abraham. Au lieu de cela, les frères vécurent chacun de leur côté. Isaac engendra Jacob qui devint le père des 12 tribus d’Israël et Ismaël devint le père des 12 tribus arabes. Les ressentiments entre les deux frères séparés devinrent les germes de ressentiments historiques entre les descendants d’Ismaël et ceux d’Israël, les arabes et les juifs.

 

  1. La réconciliation entre les juifs, les chrétiens et les musulmans

Dieu a œuvré avec tous les descendants d’Abraham pour les élever à Son image, pour qu’ils s’épanouissent, qu’ils deviennent des hommes et des femmes aimants capables d’accomplir l’idéal originel de la création. Mais malgré tous Ses efforts, trop souvent les peuples qu’Il a aimés et bénis n’ont pas pris responsabilité pour faire avancer le bien et se sont au contraire opposés à Sa volonté. C’est pourquoi l’histoire des relations entre les juifs d’une part (et par la suite leurs descendants spirituels les chrétiens), et les arabes d’autre part (et leurs descendants spirituels les musulmans), a été imprégnée de ressentiments, de colère et de conflits avec de trop rares périodes d’amitié.

 

Le Mouvement de l’Unification considère les juifs, les chrétiens et les musulmans comme les descendants d’un ancêtre unique, Abraham, et d’un Parent spirituel unique, Dieu. En tant que tels, ils devraient chercher à se réconcilier grâce à un respect et un amour mutuels. Cette réconciliation est la clef susceptible de résoudre les conflits liés à la religion dans le monde actuel.

 

Pour aller plus loin, voir le discours ci-dessous :

L’islam et l’instauration d’un monde de paix

Discours du révérend Sun Myung Moon lors de la conférence des responsables musulmans au Conseil des religions mondiales le 21 octobre 1990, Le Caire, Égypte